Skip to content

Accueil du site > 6- INNOVATIONS ALIMENTAIRES > 1- Les Tendances > Comportement alimentaire en 2025 > Alimentation particulière et communautaire

Alimentation particulière et communautaire

dimanche 19 mars 2017, par AMROUCHE

 Trois sous-tendances principales

1- Les alimentations particulières & régimes spécifiques

La montée des consommations particulières et des régimes spécifiques.
Pour diverses raisons, de plus en plus de consommateurs français – et plus largement de consommateurs issus de pays développés – adoptent une alimentation particulière : parfois pour des raisons médicales (allergies alimentaires, intolérance au gluten, intolérance au lactose, régimes restrictifs…), parfois pour des raisons éthiques (véganisme, végétarisme…) et parfois pour d’autres raisons non clairement identifiées par les consommateurs eux-mêmes (crudivorisme, insectivorisme, régime sans gluten, etc.)

Perspective 2025 :
La tendance devrait se renforcer compte tenu de l’évolution des modes de vie et de l’augmentation de la proportion de population qui développe des allergies alimentaires.
DES FACTEURS EN FAVEUR DE CETTE SOUS-TENDANCE À L’HORIZON 2025 :

  • Hausse de l’espérance de vie : volonté de vivre vieux en bonne santé
  • Hausse de l’hyper-individualisme

Mais de potentiels points d’inflexion : les connaissances scientifiques n’ont pas montré de bénéfices notables à suivre tels ou tels régimes alimentaires.

2- Les produits Halal & Casher

Demande accrue en faveur de produits communautaires d’ordre religieux : produits halal et produits casher

La recherche de différenciation dans la consommation alimentaire – à travers la consommation de produits alimentaires halal ou casher – pour une partie des consommateurs français de religion ou de culture musulmane ou juive, apparaît comme l’expression d’un besoin d’affirmation identitaire.

D’autres raisons sous-jacentes expliquent pourquoi de plus en plus de consommateurs sont attirés par ce type de produits différenciés : la recherche de lien social (nombre des commerces vendant des produits casher ou halal sont des commerces de proximité), élément évidemment rassurant ; l’offre grandissante et le développement important du marketing ethnique ; la recherche de produits originaux, nouveaux.

Perspective 2025 :
Avec un nombre de consommateurs croissant et des pratiques communautaires en développement, cette consommation va continuer à prendre de l’ampleur, avec une consommation hallal qui aura un poids économique de plus en plus important.
DES FACTEURS EN FAVEUR DE CETTE SOUS-TENDANCE À L’HORIZON 2025 :

  • Renforcement du besoin d’affirmation de soi à travers sa consommation
  • De nouvelles générations toujours plus sensibles au marketing

Mais de potentiels points d’inflexion : scandales sanitaires, scandales sur des présumées fraudes de certifications de produits halal ou casher (pas de label officiel à ce jour).

3- Micro-communautés

Avec la montée de l’individualisme, notamment chez les jeunes générations, chacun aspire à trouver sa place et à être reconnu au sein de la société. Grâce à l’Internet 2.0 (début des années 2000) d’une part, et grâce à l’Internet en mobilité d’autre part (autour de 2010), les internautes – également simples consommateurs – ont pu se retrouver sur les réseaux sociaux entre personnes ayant des affinités communes. Des communautés se créent ainsi autour de thématiques, d’opinions, de savoir-faire culinaires ou d’expériences diverses et variées. Les liens et les échanges entre les individus sont grandement facilités par l’ergonomie et la facilité d’utilisation des sites ou des applications mobiles. Des liens sociaux se font et se défont rapidement en fonction des besoins de chacun et des étapes dans le cycle de vie.

Des exemples de communautés :

  • Bœuf Lovers : le site de rencontre pour amoureux de la viande (www.bœuf-lovers.com)
  • Amateurs de cuisine et pornographie culinaire / foodporn (représentation visuelle de préparation de repas ou de plat) qui se retrouvent sur facebook, twitter, google+, instagram, pinterest…

Avec des internautes toujours plus concernés par leur alimentation et des plateformes qui se multiplient, les réseaux sociaux sont devenus incontournables pour les marques. Ces espaces leur permettent à moindre frais de réinventer le lien avec le consommateur.
Internet a également permis le phénomène des dîners collaboratifs de type Cookening : il s’agit d’un repas chez l’habitant où l’hôte prépare ce repas et le partage avec l’invité chez lui, ce dernier n’appartenant pas au cercle familial et amical de l’hôte.

Sur le modèle de l’économie collaborative, ce phénomène devrait prendre de l’ampleur. D’autres (micro-)communautés : AMAP, les amateurs d’une certaine cuisine, de certaines pâtisseries, les crudivoristes, etc. À chaque thème sa micro-communauté.

Perspective 2025 :
Les communautés devraient poursuivre leur développement grâce à Internet en mobilité (applications), et seront pour certaines hyperspécialisées dans une thématique. Il existera autant de communautés que de « fans » d’un produit, d’un type de produits, d’une recette, etc.
DES FACTEURS EN FAVEUR DE CETTE SOUS-TENDANCE À L’HORIZON 2025 :

  • De nouvelles générations toujours plus sensibles au marketing et aux nouvelles technologies
  • La recherche de sens dans sa consommation alimentaire

Mais un potentiel point d’inflexion : le caractère éphémère de ces communautés qui s’accentuera dans le temps.

P.-S.

Travail réalisé par Blezat consulting, le Crédoc et Deloitte développement Durable. Ce document n’engage que ses auteurs et ne constitue pas le point de vue des commanditaires. Étude commandée dans le cadre du Contrat de Filière Agroalimentaire par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, l’ANIA, la CGAD, la CGI, Coop de France, la FCD et FranceAgriMer.

BIBLIOGRAPHIE :

• Bergeaud-Blacker, 2005, « De la viande halal à l’halal food. Comment le halal s’est développé en France ? », Revue européenne des migrations internationales, vol. 21, n° 3, pp. 125-147

• G. Cazes-Valette, S. Bernard, 2011, « Est-il socialement responsable de pratiquer la segmentation religieuse ? Le cas des produits alimentaires halal en France », Colloque « Entreprise et sacré », Paris, 1 décembre 2011

• T. Mathé - N. Siounandan - G. Tavoularis, 2012, L’alimentation « communautaire » s’inscrit-elle dans le développement de la consommation engagée ?, Cahier de Recherche n°C293

• C. Fischler, 2013, Les alimentations particulières - Mangerons-nous encore ensemble demain ?

• L’Express, 27 mai 2013, Cookening : j’irai manger chez vous http://lentreprise.lexpress.fr/crea...

• Le Collectif, 23 avril 2014, Le repas chez l’habitant, nouvelle star du Web social : Consommation collaborative…à tous prix ! http://lecollectif.orange.fr/articl...

• Site Internet Bœuf Lovers, Le premier site de rencontre pour les amoureux du bœuf http://www.b&oelig ;uf-lovers.com

• Site Internet Cookening, Des repas à la maison pour des rencontres improbables https://www.cookening.com/fr

• Site Internet Voulezvousdiner, Manger chez l’habitant https://www.voulezvousdiner.com/fr

• Site Internet Réseau-AMAP www.reseau-amap.org/

• Forum internet http://gateauxrigolos.superforum.fr/