Skip to content

Accueil du site > 7- Manger sain > Alimentation > Manger de la charcuterie sans crainte ? C’est possible !

Manger de la charcuterie sans crainte ? C’est possible !

dimanche 16 avril 2017, par AMROUCHE

Entre les nitrites, le gras et le sel, la charcuterie souffre d’une mauvaise réputation.

Pourtant, c’est tellement bon !

Les pistes pour continuer à en déguster sans risque pour la santé.


Manger de la charcuterie sans danger ? C’est possible !

Pas plus de 25 g par jour !
C’est le seuil de consommation maximale de charcuterie que vient de
recommander l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’aIimentation,
de l’environnement et du travail (Anses).

La raison ? Cet aliment plaisir, pratique quand on n’a ni le temps ni l’envie de cuisiner, star des apéritifs, est promoteur du cancer colorectal s’il est consommé en trop grande quantité : en manger ne fait pas apparaître le cancer, mais, si des cellules précancéreuses (ce qui n’est pas rare avec l’âge) se sont développées, consommer de la charcuterie à haute dose favorise leur évolution.

L’Anses se rapproche ainsi de l’avis de l’Organisation Mondiale de la Santé et de son agence chargée d’évaluer les niveaux de risques de
cancer (le Circ), qui avait, en 2015, classé les charcuteries « agents cancérogènes pour l’homme ». « Elles cumulent les risques liés à la consommation de viande rouge et ceux qui leur sont propres, notamment en termes de traitements de conservation », résume Irène Marga titis, chef de l’unité d’évaluation des risques liés à la nutrition à l’Anses. Ainsi, selon le Circ, une portion journalière de 50 g de charcuterie augmente le risque de cancer colorectal de 18 %.

Toutes les charcuteries ne se valent pas !
Les teneurs en protéines, en lipides et en sel ne sont pas les mêmes selon les charcuteries. Chorizo, rillettes et saucisson sont les plus gras ;saucisson et jambon cru, les plus salés. « Le problème avec les charcuteries, c’est qu’une portion de 25 g ne rassasie pas. Or, elle entame déjà bien votre capital de lipides et de sel à consommer chaque jour », explique la nutritionniste Béatrce de Reynal.
36.6g
C’est la quantité de charcuterie consommée par jour par français.
source:etude Inca2 2006-2007
49
Actes d’achat par an par ménage en France.
source : Kantar / Fict 2015
+18%
De cancer colorectal à partir de 50g de charcuterie par jour.
source : Circ2015