Skip to content

Accueil du site > 3- L’industrie alimentaire > L’industrie Alimentaire > 3- Les différents types d’IAA

3- Les différents types d’IAA

lundi 23 août 2010, par AMROUCHE

N’hésitez pas à apporter votre contribution ;)

Le type d’entreprises concernées :

Selon l’ANIA, le secteur regroupe 10562 entreprises (chiffres 2002) dont 3112 de plus de 20 salariés.

Il reste constitué de nombreuses PME : 70% ont moins de 20 salariés et 90% ont moins de 250
salariés. L’enquête Agreste 2006 précisait que les PME sont particulièrement présentes dans
l’industrie des viandes (26%), dans les industries diverses (24%) et dans l’industrie des boissons
(20%). Elle chiffrait à 10% la proportion des emplois du secteur dans les entreprises de moins de 20
salariés.

Par rapport au monde industriel en général, l’industrie agroalimentaire est plus fortement utilisatrice
d’une main d’œuvre que l’on classe dans les catégories ouvriers et employés (nombreuses
interventions à caractère manuel où la mécanisation est rendue difficile par le traitement de matière
vivante).

9 sous secteurs :

Le secteur des industries alimentaires est généralement classé en 9 sous-secteurs :

  • industries des viandes
  • industries laitières
  • industries céréalières (stockage, meunerie, fabricants d’aliments du bétail…)
  • industries des boissons
  • industries de fabrication d’aliments pour animaux
  • industries du poisson
  • industries des fruits et légumes
  • industries des corps gras
  • autres industries alimentaires

Autres industries alimentaires :

  • fabrication industrielle de pain et pâtisserie fraîche
  • biscotterie, biscuiterie, pâtisserie de conservation
  • fabrication de sucre
  • chocolaterie, confiserie
  • fabrication de pâtes alimentaires
  • transformation du thé et du café
  • fabrication de condiments et assaisonnements
  • fabrication d’aliments
  • adaptés à l’enfant et diététiques
  • fabrication de préparation pour entremets,
  • de desserts lactés de conservation,
  • petits déjeuners en poudre,
  • d’arômes alimentaires,
  • de soupes, de potages, de bouillons,
  • de levures et
  • d’ovo-produits, …

Évolution des différents secteurs

Le bilan Agreste 2006 fait apparaître une progression de chiffre d’affaires variable d’un secteur à
l’autre :
o chiffre d’affaires en augmentation : secteurs des boissons (+8% pour les boissons
rafraîchissantes), des corps gras et du travail du grain (+3%) et légère progression de l’industrie
laitière,
o chiffre d’affaires orientés à la baisse : transformation des viandes de volailles et alimentation
animale.

Notons enfin que l’évolution souvent divergente d’un sous-secteur à l’autre tient notamment au fait
qu’ils ne sont pas structurés de la même manière. Par exemple, le secteur du lait est très concentré
alors que le secteur artisanal est plutôt éclaté sur le territoire.
Le facteur géographique peut également intervenir dans les variations d’évolution pour un même
secteur.

Par exemple, certaines industries alimentaires historiquement orientées vers la production de
masse (donc à plus faible valeur ajoutée) peuvent avoir plus de difficultés.