Skip to content

Accueil du site > 7- Manger sain > Nutrition > 3- Manger équilibré

3- Manger équilibré

samedi 24 décembre 2011, par AMROUCHE

N’hésitez pas à apporter votre contribution ;)

Besoins en énergie

• « Homme de référence » : Adulte de sexe masculin en bonne santé, pesant 65 kg, travaillant 8 heures par jour ouvrable, exerçant une activité sociale et professionnelle modérée, ayant 8 heures par jour de sommeil. Ses besoins sont estimés à 46 Kcal/Kg de poids/jour soit 3.000 Kcal/J.

• « Femme de référence » : Une femme qui pèse 55 Kg, en bonne santé, exerçant une activité sociale et professionnelle modérée, ayant 8 heures par jour de sommeil. Ses besoins sont estimés à 40 Kcal/kg de poids/jour soit 2.200 kcal/J.

Conséquences d’une nutrition déséquilibrée

Souvent lorsqu’on ne prête pas attention à notre régime alimentaire, on risque d’avoir l’un des deux cas de déséquilibre nutritionnel :

• Malnutrition : c’est l’insuffisance d’apport en nutriments, c’est-à-dire une non-satisfaction des besoins nutritionnels de l’organisme.

• Surnutrition : C’est le cas d’un apport excessif de nutriments qui dépasse les besoins requis par le corps.

Exemples de troubles

Une nutrition déséquilibrée peut causer plusieurs troubles, on cite à titre d’exemples :

  • MPE  : Malnutrition protéino-énergétique, est une maladie causée par un apport faible en glucides et en protéines. Cette maladie est caractérisée par la régression de la masse musculaire et du tissu adipeux dus à un apport nutritionnel très pauvre.
  • Troubles de vision : Carence en vitamine A qui peut aller jusqu’à la cécité crépusculaire.
  • Anémie ferriprive  : c’est l’anémie provoquée par une carence en fer dans la ration alimentaire. Cette maladie apparait principalement chez les personnes à régime alimentaire principalement végétal et où l’apport en fer est très faible ou peu assimilable par le corps.
  • Goitre  : la carence en iode augmente le volume de la glande thyroïde au niveau du cou ; l’iode intervient dans la synthèse des hormones indispensables pour le développement du cerveau et du système nerveux et surtout le développement psychomoteur de l’enfant.
  • Obésité : C’est l’état d’un corps qui reçoit plus de nutriments que dont il a besoin, le reste est stocké sous forme de graisse contribuant ainsi à augmenter quantitativement le tissu adipeux chez la personne obèse. Lorsqu’on analyse sur le plan qualitatif le comportement alimentaire des personnes obèses, on trouve un certain nombre de troubles et notamment le fait que l’ingestion des aliments n’est pas corrélée avec le degré de faim ou de satiété. L’obésité peut être due au :

o Grignotage : ingestion de petites quantités de nourriture à intervalles très réduits ;

o Crises de boulimies : comportement consistant à ingérer des quantités de nourriture, même si elle est mauvaise, sans plaisir alimentaire.
L’obésité peut causer plusieurs maladies d’ordre cardiovasculaires, hypertension artérielle, diabète, etc.