Skip to content

Accueil du site > 2- LES OPERATIONS UNITAIRES > CONSERVATION PAR LA CHALEUR

CONSERVATION PAR LA CHALEUR

Dernier ajout : 5 juillet.

Le traitement des aliments par la chaleur (ou traitement thermique) est aujourd’hui la plus importante technique de conservation de longue durée. Il a pour objectif de détruire ou d’inhiber totalement ou partiellement les enzymes et les microorganismes, dont la présence ou la prolifération pourrait altérer la denrée considérée ou la rendre impropre à l’alimentation humaine.

L’effet d’un traitement thermique est lié au couple temps/température. De manière générale, plus la température est élevée et plus la durée est longue, plus l’effet sera important. Cependant, il faut aussi tenir compte de la résistance thermique des micro-organismes et des enzymes et qui est très variable.

Selon l’objectif recherché, on distingue plusieurs techniques de conservation des aliments par traitement thermique comme la stérilisation, la pasteurisation, la thermisation, la cuisson et le blanchiment.

Articles de cette rubrique

  • L’appertisation : les aliments en conserve !

    5 juillet, par AMROUCHE

    L’appertisation : les aliments en conserve 1- Historique L’appertisation est un procédé qui a été découvert par Nicolas Appert (1749-1841), un cuisinier français. L’invention remonte à 1795. Les Anglais Peter Durand, Bryan Donkin et John Hall avaient introduit l’emploi de boîtes en fer blanc vers les années 1810. Appert adopta ce procédé et le perfectionna par la suite. Selon la définition de Appert, l’appertisation est « la stérilisation à l’abri de l’air dans un contenant étanche ». Au 19e siècle, le (...)

  • Les pasteurisateurs

    17 avril, par AMROUCHE

    Cet article décrit la conception des pasteurisateurs ainsi que leur principe de fonctionnement. Les pasteurisateurs Les produits peuvent être pasteurisés suivant différents types de traitements : les traitements en vrac : *soit en mode discontinu (batch) dans une cuve agitée thermostatée à double enveloppe contenant le produit pendant un temps de séjour donné avant la vidange de la cuve (mode souvent rencontré à petite et moyenne échelles) ; *soit en mode continu dans un pasteurisateur dans (...)

  • La pasteurisation : aspects théoriques

    8 avril, par AMROUCHE

    Depuis 1864, date de la fin des travaux de Pasteur, la pasteurisation s’est peu à peu imposée dans le secteur de l’agroalimentaire comme l’une des techniques les plus utilisées pour l’allongement de la conservation des aliments. Moins radicale que la stérilisation, elle ne détruit qu’une partie des micro-organismes d’un produit mais préserve ses propriétés organoleptiques et nutritionnelles. Cet article décrit tous les aspects technologiques de la destruction des micro-organismes (influence des facteurs (...)

  • LA CUISSON

    15 août 2010, par AMROUCHE

    N’hésitez pas à apporter votre contribution La cuisson est un traitement thermique des aliments afin de les rendre consommables. Son objectif principal est donc le développement des caractéristiques organoleptiques du produit : Amélioration du goût, de l’odeur, du couleur et de la texture. Selon les barèmes appliqués, la cuisson peut être associée à une réduction substantielle, voir même une élimination, de la charge microbienne présent sur le produit. Les produits cuits peuvent être conservés au (...)

  • LE BLANCHIMENT

    15 août 2010, par AMROUCHE

    Apportez votre contribution si vous le désirez Le blanchiment est un traitement thermique superficiel de quelques minutes à 70 °C à 100 °C destiné à détruire les enzymes susceptibles d’altérer les légumes ou les fruits avant leur traitement ultérieur (surgélation, séchage, etc.). En réalité la destruction des enzymes n’est qu’un objectif parmi bien d’autres et le rôle du blanchiment qui constitue un prétraitement avant séchage, lyophilisation, appertisation ou surgélation, est multiple. Rôles du (...)

0 | 5