Skip to content

Accueil du site > 7- Manger sain > Alimentation > L’application Yuka

L’application Yuka

mercredi 18 septembre 2019, par AMROUCHE

Comment l’application Yuka a forcé une enseigne de distribution à modifier ses recettes ?

Peut-on se fier aux applications alimentaires ?

BMP - 124 ko

L’application française Yuka séduit aussi depuis cette année 1,4 millions d’utilisateurs dans cinq pays européens (Suisse, Belgique, Luxembourg, Espagne et Royaume-Uni). Et elle vient de faire bouger un acteur important de la grande distribution. Intermarché vient d’annoncer son intention de changer 900 recettes de ses produits de marque distributeur, afin de retirer 142 additifs potentiellement nocifs de leur composition.


certains distributeurs comme Intermarché revoit les ingrédients :

« Deux tiers des Français qui utilisent Yuka ont depuis douze mois décidé d’abandonner une marque ou un produit » justifie Thierry Cotillard, le président d’Intermarché, qui considère que l’engouement pour l’application n’est « pas un feu de paille, mais une tendance de fond ». « En tant que distributeur il est essentiel d’être pro-actif pour avoir les produits les mieux notés possibles » ajoute-t-il.

L’équipe de l’application se dit de ravie d’aider les décideurs de l’industrie alimentaire àmettre sur le marché des produits plus sains !

Selon Yuka, 95% des utilisateurs ont arrêté d’acheter des produits contenant des additifs controversés.