Skip to content

Accueil du site > 7- Manger sain > Les Dangers de L’alimentation > Le danger des additifs chimiques dans le kebab !

Le danger des additifs chimiques dans le kebab !

jeudi 14 décembre 2017, par AMROUCHE

Feu vert aux additifs chimiques dans le kebab

Les additifs chimiques à base de phosphate, nécessaires pour mieux structurer des morceaux de viande, vont être autorisés dans la viande de « kebab » vendue dans l’Union européenne.

Les additifs chimiques à base de phosphate, nécessaires pour mieux structurer des morceaux de viande, vont être autorisés dans la viande de « kebab » vendue dans l’Union européenne, le Parlement européen ayant échoué mercredi 13 décembre, de justesse, à bloquer cette mesure.

Des élus de gauche au Parlement avaient lancé une offensive pour tenter d’opposer un veto à cette initiative de l’exécutif européen, et de refuser ainsi ces additifs dans les « broches verticales » de viande congelée, rôties dans les restaurants de kebab. Dans les faits, nombre d’établissements les utilisent déjà, même si les textes européens ne l’autorisaient pas jusqu’à présent. L’initiative de l’exécutif européen vise donc à régulariser la situation existante.

Autoriser les phosphates dans le kebab « n’aura pas d’impact significatif sur l’exposition globale (de la population) » à ces substances, a assuré devant les eurodéputés le commissaire chargé de la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis. Ces additifs sont « nécessaires pour lier entre eux les morceaux de viande, pour les rendre plus homogènes lors de la congélation, et pour prévenir le risque qu’il reste des morceaux crus ou brûlés », ce qui serait dommageable en termes de goût, a fait valoir le commissaire, pour qui il n’existe aucune alternative à ces produits.

Pour le Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc), le vote du Parlement européen est une « mauvaise nouvelle », car « il y a des inquiétudes quant à l’impact des additifs phosphatés sur la santé », a estimé sa directrice générale, Monique Goyens. Certains industriels « parviennent à fabriquer des kebabs et gyros sans phosphates, et doivent servir d’exemple », a-t-elle fait valoir dans un communiqué. L’usage des additifs étant désormais autorisé, les restaurateurs qui servent de la viande au phosphate doivent au moins être tenus d’en informer les consommateurs, a-t-elle réclamé.


Les additifs phosphatés sont ils dangereux pour la santé ?

Les députés de la commission de la santé du parlement européen se sont prononcés contre l’emploi de ces substances dans la viande surgelée.

Ils se basent sur une étude scientifique de 2012 qui démontre le lien potentiel entre les additifs phosphatés dans les aliments et l’augmentation du risque cardiovasculaire.
Quel danger pour la santé ?

"Une évaluation de l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) a toutefois affirmé qu’il n’était pas possible d’attribuer ce risque à l’absorption de phosphore en général ou aux additifs phosphatés.

Mais une autre étude scientifique de 2013 suggère également un lien entre les régimes alimentaires riches en phosphore et l’augmentation de la mortalité dans la population américaine", indique le communiqué du parlement européen.

Les défenseurs du fameux sandwich estiment de leur côté qu’un citoyen européen « consomme autant de phosphates en buvant un litre et demi de Coca-Cola qu’en ingérant de la viande de kebab pendant un an ».

Dans l’attente d’une étude scientifique sur les additifs qui doit être publiée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avant la fin 2018, l’utilisation de ces additifs alimentaires est donc désormais possible pour ces « préparations de viande », et ce malgré plusieurs études faisant craindre des conséquences pour la santé.