Skip to content

Accueil du site > 6- INNOVATIONS ALIMENTAIRES > 1- Les Tendances > Un pain brioché remboursé par la Sécu !

Un pain brioché remboursé par la Sécu !

mercredi 7 novembre 2018, par AMROUCHE

Le pain « G-Nutrition » est destiné à répondre aux carences nutritionnelles des personnes âgées. Cette complémentation orale, riche en protéines, aiderait à lutter contre les effets du vieillissement.

Un pain brioché remboursé par la Sécurité sociale !


On vous explique pourquoi la Sécurité sociale rembourse un pain brioché

Le pain « G-Nutrition », fabriqué par le laboratoire français Cérélab, est en fait un complément nutritionnel pour lutter contre la dénutrition.

Avec son goût vanillé et sa forme arrondie, il ressemble à un goûter pour enfants. Et pourtant, le pain « G-Nutrition », créé par le laboratoire Cérélab, à Aiserey (Côte-d’Or), est désormais remboursable par la Sécurité sociale, grâce à un arrêté ministériel, révélait France 3 Bourgogne, vendredi 13 juillet. Car ce petit pain brioché, riche en protéines, vitamines et minéraux, est un complément nutritionnel, qui doit permettre de lutter contre la dénutrition notamment chez les personnes âgées.

C’est quoi, ce pain brioché ?

Dans le jargon médical, le pain G-Nutrition est un complément nutritionnel oral (CNO). La nouveauté se trouve dans sa forme : un petit pain brioché au goût vanillé. Mais la recette est loin de celle des goûters pour enfants ou des petits déjeuners. Ce pain, très calorique (donc énergétique), affiche une forte teneur en protéines de 20,6 g pour 100 g. Il contient aussi des vitamines B12, B6 et B9, du calcium et du sélénium, considéré comme un antioxydant  .

À quoi et à qui sert-il ?

Ce pain spécial est destiné aux patients dénutris ou souffrant de fonte musculaire, notamment les personnes âgées et certaines personnes malades qui ont perdu l’appétit. L’objectif est de « permettre aux personnes en dénutrition de manger autre chose que des compléments nutritionnels lactés, sous forme de crème   dessert, qui ne donnent pas ou peu de plaisir et peuvent être écœurants », explique à franceinfo Anne-Sophie Negroni, chargée des relations presse pour Nutrisens, groupe agroalimentaire qui fournit les établissements de santé et distribue le pain G-Nutrition. Ce pain « est facile à mastiquer et à avaler », ajoute-t-elle, et sa forme permet aux patients qui le peuvent de manger de façon autonome. « On n’a pas l’impression d’avaler un médicament », se félicite Anne-Sophie Negroni.

On peut l’acheter au supermarché ?

Non, vous ne le trouverez pas entre le pain de mie et les barres chocolatées dans les rayons des supermarchés. Depuis 2015, il est proposé dans des établissements de santé et des maisons de retraite, précise Nutrisens. Et si aujourd’hui, le pain G-Nutrition est vendu en ligne, il est distribué en pharmacie depuis le mois d’octobre 2018, au prixde 12,48 euros la boîte de 12 petits pains, selon Nutrisens. Il pourra donc être remboursé par la Sécurité sociale, lorsqu’il aura été prescrit par un professionnel de santé.

C’est courant, les aliments remboursés ?

Ce petit pain protéiné rejoint la liste des « aliments diététiques destinés à des fins médicales spéciales », qui peuvent faire l’objet d’un remboursement, comme les compléments nutritionnels oraux traditionnels. Selon le Code de la santé publique, il s’agit des aliments réservés aux « patients dont les capacités d’absorption, de digestion, d’assimilation, de métabolisation ou d’excrétion des aliments ordinaires ou de certains de leurs ingrédients ou métabolites sont diminuées, limitées ou perturbées ». Depuis mars 2017, par exemple, des biscuits hyperprotéinés, mis au point au CHU de Nice et vendus en pharmacie, sont remboursés à 100%. Par ailleurs, la Sécurité sociale rembourse à 60% les aliments diététiques sans gluten, « pour les patients atteints d’une maladie cœliaque confirmée par biopsie digestive », précise le site de l’Assurance maladie.

Répondre à cet article